Voyage – Votre animal à l’étranger en toute tranquillité

Chiens, chats et autres compagnons sont soumis à des règles très strictes lorsqu’ils vous accompagnent lors de vos déplacements à l’étranger. La Fondation 30 Millions d’Amis vous livre quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises le jour du départ… et à votre arrivée !

En dépit de l’existence d’un « passeport européen » qui remplace aujourd’hui le carnet de vaccination, les pays de l’Union se sont dotés de législations très différentes quant à l’accueil des animaux de compagnie sur leur sol. Dès que la destination est connue, il est conseillé de se rendre chez le vétérinaire qui pourra répondre précisément à vos questions et vous informer des formalités obligatoires lors du passage à la douane. En cas de doute, les consulats et ambassades peuvent également fournir les renseignements importants. N’hésitez pas à les solliciter.

Des démarches facilitées

Néanmoins, ce passeport européen – uniquement délivré par un vétérinaire – permet de voyager dans la sérénité : il prouve d’une part que votre animal est identifié, par tatouage ou par puce électronique et indique d’autre part le bon suivi de ses vaccins. S’il facilite vos démarches dans la majorité des pays européens, il n’est cependant pas suffisant pour entrer sur certains territoires, à l’instar de Malte ou de l’Irlande, qui exigent par exemple des traitements préventifs et même parfois des mises en quarantaine. En revanche, tous les pays exigent un certificat de vaccination antirabique en cours de validité.

A savoir

le passeport européen est valable pour les chats, les chiens, mais aussi les furets. Les rongeurs autres que les furets (souris, rats, cochon d’Inde…) sont dans la plupart des cas exempts de formalités, mais les réglementations diffèrent selon les Etats. Par exemple, les Pays-Bas exigent, pour tous les animaux de compagnie, un certificat de bonne santé de moins de 10 jours ;

 

Pour les chiens et les chats, depuis le 3 juillet 2011, la puce électronique – appelée aussi transpondeur – est l’unique moyen d’identification autorisé pour voyager à l’intérieur de la Communauté européenne ;

Certaines races canines ne sont pas autorisées, à l’instar des pitbulls et dogues argentins au Royaume-Uni, en Allemagne, Autriche, au Danemark, en Thaïlande ou encore au Canada.

Un seul mot d’ordre : anticiper !Si vous partez en Angleterre, depuis le 1er janvier 2012, le test sanguin et la quarantaine disparaissent pour les animaux provenant de tous les pays de l’Union européenne ainsi qu’une liste de pays comprenant les Etats-Unis et l’Australie*. Pour les autres pays tels que le Brésil, l’Inde et l’Afrique du sud, le test sanguin et une quarantaine réduite à trois mois restent obligatoires. A noter : un délai de 21 jours entre la vaccination et l’entrée au Royaume-Uni reste nécessaire.Pour les personnes voyageant hors Union européenne, il est indispensable de connaître parfaitement la réglementation. En Suisse par exemple, il est notamment interdit de voyager avec des chiens âgés de moins de 5 mois ayant les oreilles ou la queue coupée. En Turquie, il est exigé que l’animal soit muni d’un certificat de bonne santé de moins de 15 jours. Des spécificités qu’il faudra bien connaître au préalable pour éviter les mauvaises surprises.Dans tous les cas, il est fortement recommandé de prendre contact avec les autorités du lieu de destination. Un seul mot d’ordre pour partir en toute quiétude : anticiper !

*La liste des pays participants au protocole est disponible sur le site www.muskadia.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Powered by sweetCaptcha